FRONTON HANDBALL CLUB : site officiel du club de handball de Fronton - clubeo

Une première finale

13 décembre 2014 - 17:08

Avec deux victoires consécutives, l’équipe de France est en course pour faire le plein de points et rejoindre le Tour Principal en position de force (à partir de dimanche à Zagreb). Face au Monténégro victorieux aussi deux fois, il faudra sûrement reproduire la qualité du jeu déployé mercredi soir face aux Serbes pour sortir en tête du groupe D. Défaites en quarts de finale des J.O. de Londres puis victorieuses l’an passé au Mondial, les Femmes de Défis s’attendent encore à un match compliqué. Un duel qui sera forcément passionnant et à suivre ce vendredi à partir de 18h en direct sur Sport +.

La formidable démonstration réalisée par l’équipe de France mercredi à Osijek, face à la Serbie, rend plus excitante encore la confrontation face à leurs rivales monténégrines, championnes d’Europe en titre. Avec ses vertus en défense qui plus qu’une marque de fabrique, sont les piliers historiques de la sélection tricolore, Alain PORTES a rajouté de la malice et de la complicité : des schémas défensifs qui impliquent une grande compétence des joueuses et le plaisir de bouleverser les plans de l’adversaire. Depuis mercredi soir, le staff technique monténégrin dirigé par Dragan ADZIC a sûrement multiplié les séances vidéo pour décrypter les nombreux schémas appliqués brillamment par les Bleues. L’équipe de France a aussi montré ses capacités en attaque avec un total de 27 buts marqués face aux vice-championnes du monde… En attaque placée ou sur des montées de balles parfaitement distillées. Avec toutes les joueuses concernées jusqu’à la dernière seconde : les trois buts consécutifs inscrits par Marie-Paule GNABOUYOU démontrent qu’Alain PORTES peut compter sur dix-huit joueuses totalement mobilisées. Peut-être l’atout décisif ce soir face à une sélection monténégrine sûrement moins dense.

Indépendant depuis 2006, le Monténégro n’a pas tardé à s’inscrire sur les tablettes des plus grandes compétitions. Avec un peu plus de 650 000 habitants, ce nouvel État a bouleversé la hiérarchie européenne et la tradition scandinave. Vice-championnes olympiques à Londres puis championnes d’Europe dans la foulée, Katarina BULATOVIC et ses coéquipières s’affichent comme l’équipe de référence des Balkans. Tenantes de la couronne continentale, elles ont dominé lundi la Serbie (22-19) pendant que la Croatie, à Varazdin, était incapable de s’extirper du groupe C, au point que l’organisateur distribue gracieusement les places pour remplir l’Aréna de Zagreb. Dans la capitale croate, l’équipe de France et le Monténégro auront le même objectif : compter le maximum de points pour prendre l’ascendant dans le Tour Principal sur un trio d’adversaires déjà connus : l’Allemagne, les Pays-Bas et la Suède.

Si elles ne sont pas toujours parlantes (hier seulement 12 arrêts crédités par l’EHF à Laura GLAUSER qui a bien réalisé un tiers d’arrêts supplémentaires), les statistiques des confrontations donnent une première indication du match qui attend les joueuses d’Alain PORTES.
La première : les six confrontations n’ont pas permis de départager les deux équipes qui se sont imposées tour à tour. Les superstitieux ne doivent pas lire la suite : les Françaises sont sorties victorieuses du dernier duel : 17-16 (en poule du Mondial 2013).
La deuxième : des six rencontres, l’écart entre les deux formations n’a jamais été supérieur à quatre buts.
La troisième : sur les quatre oppositions en compétitions officielles, la France a inscrit 82 buts… et le Monténégro 80.


LE TROISIÈME ADVERSAIRE DES BLEUES À LA LOUPE
Philippe CARRARA, entraineur-adjoint d’Alain PORTES, présente l’équipe du Monténégro.
« C’est l’équipe championne d’Europe en titre avec la plupart des joueuses rassemblées dans le club de Buducnost avec le même entraîneur qu’en équipe nationale, Dragan ADZIC qui peut compter sur l’apport de la grande arrière gauche Marija JOVANOVIC d’Issy Paris. Il y a aussi Katarina BULATOVIC qui est capable de tirer de loin. L’équipe du Monténégro est parfaitement rôdée aux joutes internationales. C’est une équipe vraiment solide avec une grosse base défensive et qui ne lâche rien. Sans compter le vice qui peut caractériser ce type d’équipe qui prend peu de buts : je fais aussi référence au match mémorable de l’an passé (victoire de l’équipe de France au championnat du monde, 17-16). Enfin, il faudra mieux maîtriser nos enchaînements d’attaque. »
Elle évolue en France : Marija JOVANOVIC (Issy Paris).

 

Pour tout savoir sur l'Euro consultez le site officiel : http://huncro2014.ehf-euro.com

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Entraîneurs
  • 16 Joueurs
  • 6 Supporters