FRONTON HANDBALL CLUB : site officiel du club de handball de Fronton - clubeo

Pas de tout repos...

2 décembre 2014 - 16:06

Arrivées en provenance de Larvik, les Femmes de Défis ont découvert ce midi l’hôtel à Oslo qui héberge les quatre équipes engagées dans la Golden League. Si un entraînement est programmé cet après-midi, le staff de l’équipe de France s’affaire déjà sur la préparation du match de dimanche (18h30) face au Danemark. Mais pas seulement car dans huit jours l’ensemble tricolore sera à Osijek pour affronter la Slovaquie, premier duel de l’Euro 2014 (7 au 21 décembre en Croatie – Hongrie).

« Il n’y a rien de particulier à gérer, lâche avec humilité Edina BORSOS toujours aux petits soins de la délégation. Les organisateurs ont tout prévu : on monte dans le car et tout est calé à l’avance. Avec tous les membres de staff je fais la coordination entre leurs différents besoins mais pas aujourd’hui, car c’est déjà anticipé. Alors je vis le quotidien de l’équipe. » Odile DUBUS, la chef de la délégation tricolore évoque « une partie de cette journée de transition est consacrée au transfert entre les deux villes. Même si les joueuses ont l’habitude, ce n’est pas une journée de repos. C’est très chronophage. »

 

Les bagages déposés dans les chambres et le staff technique se retrouve dans le lobby du Rica Helsfyr Hotel. Au menu, une réunion de bilan et de prospective souhaitée par Alain PORTES. « C’est une journée dite de repos mais c’est surtout un jour sans match qui laisse un peu de temps pour faire de la vidéo de notre adversaire de demain, le Danemark. Également du travail vidéo sur notre équipe : montrer pourquoi on n’a pas gagné le match hier soir. » Et le sélectionneur de l’équipe de France de dialoguer avec son staff et avec les joueuses. « Cette journée offre aussi du temps pour discuter avec les joueuses, je viens d’en rencontrer déjà deux ou trois individuellement. » Et d’ajouter : « Cette réunion porte sur la fin du séjour en Norvège et de voir avec qui nous allons jouer le dernier match. Après l’entraînement nous aurons aussi une séance de vidéo collective. »

Pour Yohann LANGLOYS, entraîneur en charge de la vidéo, « le travail quotidien est consacré à l’analyse des matches de la France et du Danemark. Je réalise le montage vidéo en collaboration avec Philippe, Fréd et Alain. » Et de se réjouir du temps offert par ce jour sans match. « Ce n’est pas une journée classique car elle est plus longue que d’habitude. Je vais préparer mon outil pour analyser les équipes à l’Euro : il s’agit de préparer les prochains matches. Je ne vais pas seulement travailler sur France – Slovaquie mais sur tous les matchs de la poule. C’est une anticipation car le logiciel que j’utilise nécessite un travail préparatoire pour bien analyser. » Frédéric PÉREZ et Philippe CARRARA, les deux autres adjoints d’Alain PORTES, sont aussi absorbés par la préparation de l’Euro. « Depuis le début de la préparation, notre esprit est tourné vers l’Euro et la Slovaquie. Nous nous situons dans le bilan des matches réalisés jusque là, les blessures, les états de forme, pour préparer le match de demain puis le 1e match de l’Euro, rapporte Philippe CARRARA. La Slovaquie effectue une double confrontation ce week-end face à l’Ukraine : on s’organise pour récupérer le maximum d’informations comme ils doivent le faire aussi de leur côté. On sait combien un premier match est important et on se donne le maximum de moyens pour rentrer à pleines dents dans cet Euro. »

Cette journée laisse finalement assez peu de place à la préparation physique. Chargée de cet aspect, Annabelle CHABANEL relativise : « nous disposons de peu de temps. La journée passera vite : sommeil et bonne alimentation sont les premiers ingrédients de la récupération. Les filles qui ont eu moins de temps de jeu auront une préparation supplémentaire lors de l’entraînement de cet après-midi. » Et le staff médical managé par Gérard JUIN (avec Annick LE NAOUR et Franck LAGNIAUX) d’apprécier cette journée. « Elle fait du bien dans le cadre du tournoi et dans la préparation globale à l’Euro. Nous disposons de plus de temps sur une journée sans match. Les éléments essentiels de la récupération sont le sommeil et une bonne alimentation plus régulière. On optimise la journée dans ces deux secteurs là. » Et de se montrer discret sur les soins particuliers dispensés aux joueuses.


Petite dernière entrée dans le staff, Emmanuelle DIAZ, l’attachée de presse, prend ses marques pour se mettre au service des Bleues et des journalistes en vue de l’Euro.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Entraîneurs
  • 16 Joueurs
  • 6 Supporters