FRONTON HANDBALL CLUB : site officiel du club de handball de Fronton - clubeo

Alain Portes : « On rentre dans la période d’affûtage »

2 décembre 2014 - 16:10

L’équipe de France a quitté ce matin la Norvège pour rejoindre sa base d’entraînement située à Telki, à quelques 50 km de Budapest. Sans Wendy LAWSON et Laura KAMDOP qui ont été écartées par le sélectionneur national à leur retour à l’hôtel hier soir. Alain PORTES tient désormais son groupe de 18 joueuses partantes pour l’Euro (Croatie-Hongrie du 7 au 21 décembre). Avant le premier rendez-vous, face à la Slovaquie le 8 décembre à 18h, les Femmes de Défis disputeront un dernier match de préparation jeudi (17h30 à Györ) face à la Hongrie.

Alain PORTES n’a eu de cesse de le répéter. La Golden League devait uniquement servir à la préparation de l’Euro. « Qu’on gagne ou qu’on perde les matches, les compteurs seront remis à zéro avant le premier match à l’Euro. » Hier soir dans la zone mixte du Spektrum d’Oslo, le Nîmois estimait que « son équipe n’était pas encore à son pic de forme. Elle est en préparation avec des joueuses qui reviennent d’une inactivité un peu longue, je pense à Alice LÉVÈQUE et à Allison PINEAU et au plus haut niveau, face à des Danoises affûtées et déjà prêtes, cela ne pardonne pas. »

À Larvik puis à Oslo, la France a gagné et perdu sans que l’on puisse en tirer des conclusions définitives. Gagné face à la Serbie (22-18) puis perdu face aux Norvégiennes (20-21) et aux Danoises (23-26). La Serbie, vice-championne du monde et invitée sur la 2e étape de la Golden League, est venue sans ses meilleurs atouts. Quant aux Danoises et aux Norvégiennes, elles ont affirmé leur position de favorites de l’Euro. Ce n’est donc pas aisé de situer l’équipe de France dans la hiérarchie européenne mais d’un point de vue comptable, elle n’a pas été corrigée par les Scandinaves : mieux, elle a tenu le choc en défense en encaissant moins de 22 buts de moyenne. L’équipe de France est apparue en nets progrès depuis la 1e étape de la Golden League et les retours conjugués d’Amandine LEYNAUD et d’Allison PINEAU ont bonifié l’équipe de France. Camille AYGLON, grippée, n’a pas pu s’exprimer pendant ces trois jours de compétition mais bien évidemment elle sera précieuse à l’Euro. Les Dijonnaises Marie FRANÇOIS et Marie PROUVENSIER, jamais appelées jusque-là, ont gagné sur le terrain leur place ; elles découvriront le grand bal européen.

« La défense est notre marque de fabrique avec de bonnes gardiennes derrière mais c’est dommage de ne pas monter plus de balles avec notre défense
, regrette Siraba DEMBÉLÉ, la capitaine des Bleues. Si parfois les Françaises ont su trouver la faille, les pertes de balles ont plombé leurs efforts. « Il y a des petits détails à corriger notamment les pertes de balles, reconnaît Alice LÉVÉQUE qui a été alignée ce dimanche après de longues semaines à ronger son frein. L’incapacité à prendre le shoot et à assurer des transmissions de qualité a coûté la victoire face aux Norvégiennes vendredi et de titiller plus encore les Danoises hier après-midi. « On a eu un passage à vide. Les filles sont fatiguées mais ce n’est pas une excuse. J’ai essayé de les pousser mais j’ai eu l’impression que les jambes ne suivaient pas », rapporte Amandine LEYNAUD qui a repris ses bonnes habitudes dans la cage tricolore partagée en Norvège avec Armelle ATTINGRÉ et Laura GLAUSER. Alain PORTES, avec ses adjoints Philippe CARRARA et Frédéric PÉREZ, devra aussi choisir laquelle suivra le 1e tour depuis les tribunes.

Avec un stage terminal bien pensé (les Bleues bénéficient des installations de qualité du centre sportif de Telki) et un match programmé face aux Hongroises, Alain PORTES et tout le staff technique vont s’affairer à rendre le jeu de leur équipe plus efficace : « Il faut que l’on rentre dans la période d’affutage tant au niveau physique que du jeu. On a bien dégrossi et bien avancé pendant ces quatre jours, apprécie le coach. Avec à la fois des filles qui reviennent de blessure et celles qui effectuent leur retour dans le groupe comme Estelle NZE MINKO et Marie-Paule GNABOUYOU, c’est normal que cela tâtonne. Si j’ajoute l’intégration de deux joueuses qui comptaient zéro sélection, j’estime qu’on a bien avancé. C’est normal que l’on ne soit pas prêt dans tous les secteurs, notamment au niveau tactique. La semaine qui nous reste sera consacrée à cela. » 

Les 18 joueuses pour l’Euro : Gardiennes : Amandine LEYNAUD (ZRK Vardar Skopje), Laura GLAUSER (Metz HB), Armelle ATTINGRE (Issy Paris Hand) – Ailières gauches : Paule BAUDOUIN (Metz HB), Siraba DEMBÉLÉ (ZRK Vardar Skopje) – Arrières gauches : Marie FRANÇOIS (Cercle Dijon), Gnonsiane NIOMBLA (Fleury Loiret HB), Alice LEVEQUE (Mios Bègles-Biganos) – Demi-centre : Grâce ZAADI (Metz HB), Allison PINEAU (KRIM Ljubljana), Estelle NZE MINKO (Nantes LA) – Pivots : Nina KANTO (Metz HB), Laurisa LANDRÉ (Le Havre AC HB) – Arrières droites : Alexandra LACRABÈRE (OGC Nice HB), Camille AYGLON (Handball Cercle Nîmes), Koumba CISSÉ (Le Havre AC HB), Marie-Paule GNABOUYOU (Toulon Saint-Cyr) – Ailière droite : Marie PROUVENSIER (Cercle Dijon)

Le programme : 

- Lundi 1er décembre : transfert vers la Hongrie
- lundi 1er au samedi 6 décembre : stage en Hongrie
- Jeudi 4 décembre : match amical face à la Hongrie, à Györ (17h30)
- Samedi 6 décembre : transfert vers Osijek (Croatie)
- Dimanche 7 décembre : Début de l’Euro 2014 en Hongrie et Croatie
- Lundi 8 décembre – 18h : France – Slovaquie
- Mercredi 10 décembre – 18h : Serbie – France
- Vendredi  12 décembre – 18h : Monténégro – France

Tour préliminaire du 7 au 12 décembre :
Poule A à Györ (Hon) : Hongrie – Espagne – Russie – Pologne
Poule B à Debrecen (Hon) : Norvège – Danemark – Roumanie – Ukraine
Poule C à Varazdin (Cro) : Suède – Allemagne – Croatie – Pays-Bas
Poule D à Ojisek (Cro) : Monténégro – France – Serbie – Slovaquie

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Entraîneurs
  • 16 Joueurs
  • 6 Supporters