Apprentissage difficile pour l'équipe de France féminine

12 octobre 2014 - 11:51

 

Cet après-midi à Esbjerg, l’équipe de France féminine s'est inclinée 23 à 15 face à la Norvège, lors du deuxième match de la Golden League 2014-2015 (1e étape). Les Bleues s’étaient imposées jeudi soir face au Danemark, 22 à 19. Les Femmes de Défis boucleront cette 1e étape ce dimanche face au Brésil dimanche à 18h45.

En livrant une prestation inférieure à celle produite face au Danemark, les Françaises ont logiquement subi la loi des redoutables norvégiennes. Les Femmes de Défis ont su bien défendre en 1e mi-temps mais ont pêché en attaque. Au retour des vestiaires, les Norvégiennes ont accéléré et ont fait craquer le rideau tricolore. De plus, les championnes olympiques ont complètement annihilé l’attaque française qui aura seulement inscrit 6 buts en 2e mi-temps. Insuffisant.

Le coup d’envoi est donné par les Norvégiennes, championnes olympiques en titre. Après une grosse défense des Françaises… Attingre, Dancette, Dembele, Kanto, Ayglon, Cisse et Zaadi sont alignées débutent le match. Intervention technique pour recoller un sticker dans le camp français. Linn SULLAND inscrit les deux premiers buts norvégiens. Nina KANTO ouvre le compteur des Bleues. Stinn OFTEDAL, d’Issy-Paris Hand, marque le 3e but. Grosse défense tricolore, de la même veine que face aux Danoises deux jours plus tôt. Malgré trois échecs aux tirs, la Norvège mène seulement 4-2 à la 12e.

Pernile VIBE est exclue 2’ et dans la foulée Siraba DEMBÉLÉ marque sur l’aile gauche. Veronica CHRISTIANSEN inscrit le 6e but de sa formation pour le 1e écart significatif (3-6) : Alain PORTES appelle ses joueuses pour un temps mort. Alexandra LACRABÈRE inscrit son premier but (4-6). Gnonsiane NIOMBLA marque sur sa 1e tentative et relance son équipe (5-7). Stine OFTEDAL ne tremble pas devant sa coéquipière d’Issy-Paris, la gardienne Armelel ATTINGRE, pour un nouveau +3 (5-8). Les pertes de balles tricolores se multiplient. Elles ne concrétisent pas leur bon travail en défense pour revenir à hauteur des championnes olympiques. Veronica CHRISTIANSEN marque et la Norvège dispose de 4 buts d’avance avant que Wendy LAWSON, qui marque son 1e but en Golden League, ne réduise le score à la 24e (6-9).

Manou HOUETTE inscrit aussi son premier but dans la compétition, Wendy LAWSON puis Alexandra LACRABÈRE, marquent pour maintenir les Françaises à une distance raisonnable (-3) à la 27e (9-12) Wendy LAWSON manque une contre-attaque. Une nouvelle perte de balle envoie Nora MORK inscrire le 14e but et porter l’écart à +5 (29’). Laura GLAUSER terminera la 1e mi-temps. Les deux équipes se séparent 15’ et c’est la Norvège qui a l’avantage : 14-9.

À la reprise c’est Nora MORK qui se distingue avec un nouveau but : Gnonsiane NIOMBLA réplique aussitôt. Le score est de 15-10 à la 35e. Stine OFTEDAL fait plier Laura GLAUSER pour un avantage de 6 buts puis bientôt 7 buts avec Sanne SOLBERG (17-10). Paule BAUDOUIN, qui a porté les couleurs du club local (Esbjerg) ne transforme pas un penalty. Une parade de Laura GLAUSER permet à ses coéquipières de repartir à l’assaut du but norvégien. Menées de 7 buts (10-17, 39e), les Françaises sont appelées par leur coach pour un temps mort. 

Veronica CHRISTIANSEN écope de 2’. Les Bleues n’en profitent pas sur la possession. Les Norvégiennes enfilent les buts alors que l’attaque française est stérile depuis 15 minutes avec un tout petit but inscrit depuis le retour des vestiaires (48’). Laura GLAUSER stoppe un penalty de Nora MORK. Audrey BRUNEAU marque enfin (49’) : la France est menée de 9 unités (11-20).

Manon HOUETTE marque sur penalty : 12-21 mais Vilde INGSTAD profite des approximations en défense : elle porte la marque à 22-12. Alexandra LACRABÈRE marque deux fois d’affilée. INGSTAD marque encore : 23-15, score final.

 

DÉCLARATIONS

Alain PORTES : Cette défaite montre une forme d’incompétence que j’avais un peu repérée au niveau du duel tireur gardien lors du 1match. Avec la fatigue du 1e match et un adversaire meilleur, on l’a payé et cela nous a renvoyé au visage toutes nos insuffisances. Après la victoire face au Danemark, je ne m’étais pas trop enflammé car je vois bien qu’on a des lacunes. Contre un adversaire comme la Norvège qui ne fait pas de cadeaux, on sait où on s’en. Cela fait partie de l’apprentissage. Le meilleur moyen d’oublier cet après-midi un peu désastreuse est de faire un bon match demain. Montrer que l’on sait rectifier le tir si j’ose dire, à savoir marquer plus de buts qu’aujourd’hui.

Nina KANTO : On commence bine le match avec les 2-3 premières défenses qui sont très bonnes. Il nous manque une concentration sur du long terme. La peur nous a pétrifiée et si, on n’attaque pas l’attaque, le match devient compliqué. Elles mettent des buts à plus de 10m en lucarne. On a eu un temps de réaction trop long dans le rapport de force. 
Il ya des choses négatives et il nous faut nous regarder en face, déterminer ce que chacune a ressenti pour éviter que cela se reproduise. Si cette défaite nous permet de faire quatre pas en avant, alors c’est une bonne défaite. J’espère qu’on répondra présentes demain.


Alexandra LACRABÈRE : On a manqué de lucidité en attaque. C’est notre gros défaut. Cela part d’un travail individuel quotidien : on doit toutes travailler là-dessus. Sur cette compétition, on sait que cela monte crescendo. Pour demain, nous sommes motivées pour mener un combat physique dans l’optique de montrer une bonne image de l’équipe de France, pas celle d’aujourd’hui.


STATISTIQUES : - Armelle ATTINGRE (3 arrêts) - Laura GLAUSER (8 arrêts) - Nina KANTO (1/2) – Blandine DANCETTE (0/1) - Laurisa LANDRE (0/1) - Kouba CISSÉ (0/3) - Paule BAUDOUIN (0/1)  - Grâce ZAADI (1/2)- Wendy LAWSON (2/3) - Audrey BRUNEAU (1/4) - Siraba DEMBELE (1/1) - Gnonsiane NIOMBLA (2/6) - Alexandra LACRABERE (4/9) - Camille AYGLON (1/1) - Manon HOUETTE (2/3)  


GOLDEN LEAGUE 2014-2015 :

1e étape au Danemark : en direct sur Canal + sport
- Jeudi 9 octobre à Holstebro : Brésil – Norvège : 27-31 (16-13) / Danemark – France 19-22 (10-9)
- Samedi 11 octobre à Esbjerg : France – Norvège : 15-23 (9-14) / Danemark – Brésil : 28-24 (15-9)
- Dimanche 12 octobre à Aarhus : France – Brésil (18h45) / Danemark – Norvège (21h10)


LE TROISIÈME ADVERSAIRE À LA LOUPE : LE BRÉSIL
Philippe CARRARA, entraîneur adjoint d’Alain PORTES, présente le troisième adversaire des Bleues : Le Brésil est champion du monde en titre. Contrairement aux autres équipes participantes à la Golden League, le Brésil ne participe pas à l’Euro mais c’est tout de même un bon moyen pour cette équipe de se jauger, certainement pour préparer pour les joutes futures. Le Brésil possède une grosse ossature et est monté en puissance avec le travail quotidien réalisé sous la férule de l’entraîneur d’Hypo Niederosterreich, Morten SOUBAK, qui a su créer des affinités entre les joueuses. Cette formation, dense et très mobile, s’appuie sur deux bonnes gardiennes et une solide défense. Il faudra notamment surveiller l’arrière gauche Alexandro Do Nascimento.

Commentaires

Recherche d'un entraineur ou accompagnateur et Le forum des associations 1 mois
+16 Féminines et 3 autres 1 mois
Tournoi de fin d'année 17.06.2017 : nouvelles photos 1 mois
Tournoi de fin d'année 17.06.2017 1 mois
Les courageuses du FHBC au COLOR ME RAD et 8 autres 3 mois
Tournoi familial annuel du FHBC 3 mois
Informatique 9 mois
Un nouveau professionnel à nos portes 9 mois
Bonnes Fêtes ! 9 mois
Nos équipes : nouvelles photos 9 mois
Nos équipes 9 mois
Novembre 2016 : nouvelles photos 9 mois
Novembre 2016 9 mois
17-32
+16 Masculins / Saint Jean 11 mois
+16 Masculins / Saint Jean et 2 autres : résumés des matchs 11 mois

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Entraîneurs
  • 16 Joueurs
  • 6 Supporters